Founders & innovateurs, sachez que vous valez mieux que les esprits étriqués !

AQUILA EYES – Août 2019

Editorial

Période estivale oblige, on ralentit peut-être un peu la machine, le rythme intensif n’est plus de mise, mais plutôt le travail de fond. Un travail de remise en question. Un temps où l’on remet à plat ce qui fut fait durant l’année et ce que l’on souhaiterait faire pour la prochaine. Puis, de toute façon, comme disait l’autre dans la publicité Pulco : « Il fait trop chaud pour travailler… » !

Le regard que nous avons porté sur le mois de juillet était marqué de scepticisme. Tout d’abord parce que nous avons relu certains ouvrages concernant la Nouvelle Route de la Soie, puis rencontré aussi des startupers fascinants, pétris de convictions et d’une réelle volonté de faire les choses avec professionnalisme et humanité. Cela contre balançait très fortement avec l’atmosphère délétère générale. Comment est-il possible d’avoir des esprits aussi brillants d’un côté et d’autres qui vivent dans un monde complètement déconnecté de l’autre !

Comment se fait-il, qui plus est, que ceux qui sont déconnectés sont généralement issus des grandes formations médiatisées alors que les esprits réellement brillants savent rester discrets, dans l’ombre, travailleurs efficaces ?

Voulant dénoter un peu avec les précédents écrits, des écrits d’analyses pointues et sérieuses, et profiter aussi de l’été pour « prendre de la hauteur », nous avons décidé d’aborder le sujet sous l’angle un peu « retro ». Il y a une vague « retro » depuis quelques années, qui frôle parfois l’absurde en ce moment, mais qui ramène une certaine authenticité au quotidien.

Nous allons nous intéresser au Data Asset Management lié à l’évolution de la confection de la soie ! Le tout mis également en perspective avec la révolte des Canuts, l’un des plus formidables mouvements sociaux de résistance au changement. Puis nous ferons un petit état des lieux de la différence majeure qu’il existe entre le positionnement médiatisé (et généralement politique) avec la réalité rentable et opérationnelle qui ne se médiatise pas trop.

Enfin, nous avons décidé de vous livrer une petite fiche pour savoir « quoi acheter dans l’innovation » et comment faire son choix d’investisseur, d’entrepreneur, pour bien démarrer la rentrée de septembre. Cet outil d’analyse, ce paradigme, fait partie des processus propre à AQUILA Advanced. Voyez cela comme un petit cadeau de l’été !

Bonnes vacances estivales 😊

Le Cas pratique : Rétrospective d’une évolution avec les Canuts

Pour aborder ce cas, nous allons nous intéresser à l’époque, qui n’est pas si différente de la nôtre. A cette époque, vous disposez d’une société globalisée, l’Europe n’est pas un concept puisque les idées circulent fortement, notamment stimulées par l’épopée napoléonienne et ses antériorités françaises.

Nous sommes dans les années 1830, la Grande révolution industrielle arrive avec la même défiance que la révolution digitale connait aujourd’hui. Comme aujourd’hui, d’ailleurs, les anglosaxons ont une longueur d’avance ! Car en France, et notamment à Lyon, qu’avons-nous exactement ?

>>> Cliquez ici pour consulter l’article.

Société : Cigale politicienne et Fourmi entreprenante, la France est un laboratoire fascinant !

Les éléments évoqués dans notre cas pratique « rétro » n’ont malheureusement pas changé près de 200 ans plus tard.

Si les raisons semblent louables, à peu près autant que celle du politique des Canuts, le discours de Monsieur Villani lors de la LFDay organisée par la Ferme digitale à Paris le 7 juin 2019 (…)

>>> Cliquez ici pour consulter l’article.

Finance : Investir intelligemment c’est savoir ce que vous achetez dans l’innovation ! Mais le savez-vous vraiment ?

Il y a bientôt 3 ans, nous étions confrontés à un problème chez AQUILA Advanced : Pourquoi les riches investissent de travers en France ? Très sérieusement, nous constations des pratiques dignes d’un « flambeur au casino » pour ce qui a trait à l’innovation. Le cas le plus dramatique est que la BPI / Caisse des Dépôts finance plus facilement un dossier « nouveau » où il n’y a rien qu’une idée (90% de risque) contre une startup constituée qui obtient des résultats modestes et doit accélérer son déploiement. Rappelez-vous : la BPI, c’est de l’argent public ! C’est votre argent !

>>> Cliquez ici pour consulter l’article.

Bon été à tous !